Forum des Mathématiques – édition 2012

  • Facebook
  • Google Plus
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Email
  • RSS


Forts du succès des trois « Forums des Mathématiques » qui se sont tenus, à l’initiative de Dominique Barbolosi, en Corse en 2010 et 2011 et à Aix en janvier 2012, c’est avec enthousiasme que l’association « Maths pour Tous »se lance en collaboration avec le CPIE Corte Centre Corse – A Rinascita, dans l’organisation d’une troisième édition en Corse.

Rendez-vous incontournable des passionnés de sciences, le Forum des Mathématiques a lieu cette année le 5 juin 2012 à Corte et les 7 et 8 juin 2012 à Bastia. Il a pour objectif la vulgarisation de l’activité mathématique à travers différents ateliers interactifs pour découvrir la recherche scientifique de manière ludique. Il tentera ainsi de répondre clairement à la question « Les maths, mais à quoi ça sert ? ».


Dates & lieux :
5 juin → Corte : Université de Corse – Campus Mariani
7 & 8 juin
Bastia : Théâtre municipal & Bibliothèque municipale

Horaires :
Forum : 8h30 – 19h00
Accueil des scolaires : 8h30 – 17h00
Grand public : 12h00 – 14h00 et après 17h00

 

Programme :

Corte – mardi 5 juin
08h30 – 12h00 : Ouverture en parallèle des stands, ateliers et conférences du forum
10h00 : Paroles d’introduction et inauguration officielle
10h15 : Conférence plénière par le Pr Dominique BARBOLOSI  »Sur la mystérieuse utilité des mathématiques »
12h00 – 13h00 : Forum en accès libre
13h00 – 17h00 : Reprise des stands, ateliers et conférences
17h00 – 19h00 : Forum en accès grand public
19h00 – 20h00 : Conférence grand public de clôture par le Pr Dominique BARBOLOSI  »Sur la mystérieuse utilité des mathématiques »

 
Bastia – jeudi 7 juin
08h30 – 12h00 : Ouverture en parallèle des stands, ateliers et conférences du forum
10h00 : Paroles d’introduction et inauguration officielle
10h15 : Conférence plénière par le Pr Dominique BARBOLOSI  »Sur la mystérieuse utilité des mathématiques »
12h00 – 13h00 : Forum en accès libre
13h00 – 17h00 : Reprise des stands, ateliers et conférences
17h00 – 19h00 : Forum en accès grand public
19h00 – 20h00 : Conférence grand public de clôture par le Pr Dominique BARBOLOSI  » “Les défis actuels des mathématiques en médecine”

 

Bastia -  vendredi 8 juin
08h30 – 12h00 : Ouverture en parallèle des stands, ateliers et conférences du forum
12h00 – 13h00 : Forum en accès libre
13h00 – 17h00 : Reprise des stands, ateliers et conférences
17h00 – 19h00 : Forum en accès grand public
19h00 – 20h00 : Conférence grand public de clôture par le Pr Dominique BARBOLOSI  » “Les défis actuels des mathématiques en médecine”

 

Inscription

Pour s’inscrire dès maintenant en tant qu’établissement (limité pour des raisons de place aux 16 premières classes inscrites pour chaque demi-journée) :
Formulaire d’inscription « Forum des mathématiques 2012″

Si plusieurs classes d’un même établissement font acte de candidature, deux seulement devront être prioritairement déclarées, les autres étant mises en liste d’attente.

 

Contacts organisateurs

CPIE Corte Centre Corse – A Rinascita
Mélanie MORACCHINI
mmoracchini@cpie-centrecorse.fr / 04 95 61 14 36 (poste1)
www.cpie-centrecorse.fr

Association Maths pour Tous
Laurent BEDDOU
beddoulaurent@hotmail.com / 06 67 19 82 95

www.maths-pour-tous.org

C’est quoi et pour qui ?

L’idée est de rassembler et de brasser dans une même dynamique de passion des sciences:
- des universitaires de renom, des chercheurs, des doctorants et des étudiants,
- le monde de l’enseignement : professeurs des écoles, des collèges et lycées, accompagnés de leurs classes,
- le grand public, les parents curieux d’avoir été encouragés à se mêler à l’évènement.

Ateliers interactifs, jeux, manipulations, posters, diaporamas, vidéos d’animation, films, conférences, défis mathématiques, concours,… Nous utilisons tous les moyens possibles pour faire partager notre passion des mathématiques, diffuser de la connaissance, vulgariser du savoir, faire découvrir la recherche scientifique moderne, admirer de belles mathématiques qui font sens car ouvertes sur le monde et en interaction avec lui. Nous souhaitons aussi favoriser l’éclosion locale de clubs et ateliers mathématiques et permettre ainsi l’expérimentation de méthodes et pratiques d’enseignement novatrices.

Mais pourquoi donc ?

Qui peut nier que la connaissance scientifique n’a jamais été, dans l’histoire des hommes, aussi abondante, multiple et complexe qu’aujourd’hui ? Elle nous entoure sous les aspects les plus variés dans notre monde quotidien, nous sert, nous surprend, nous inquiète aussi parfois. Elle chamboule nos certitudes, repousse les limites de nos choix, imposant de nouveaux débats et modifiant notre perception du monde.
Des décisions qui concernent notre avenir sont prises par et pour la science.
Le citoyen, cellule de base du monde moderne, doit être formé pour s’adapter à ces changements, en les favorisant, les assimilant ou les refusant. Il faut donc que chacun ait les moyens de faire ces choix en connaissance de cause.

Pourtant, paradoxalement, les signes de grandes difficultés dans l’enseignement des sciences et particulièrement des mathématiques s’accumulent : désintérêt, difficulté à saisir le sens et la fonction de ce savoir. Il en résulte parfois une inquiétante désaffection pour les voies universitaires scientifiques, préjudiciable pour l’avenir de notre pays.Il nous paraît donc fondamental de nous adresser directement aux élèves, à leurs enseignants, aux parents et au grand public, pour casser la représentation habituelle des mathématiques comme matière difficile, froide, inutile, sélective.D’où notre slogan: « Les maths, comme vous ne les avez jamais vues!

Pour ne plus avoir à se poser la question « Les maths, mais à quoi ça sert ? » !
Il agit de créer une « relation » à la science, de rapprocher les mathématiques et les hommes, de montrer que les mathématiques sont profondément humaines et vivantes.

Nous voulons faire mieux connaître le monde de la recherche mathématique actuelle, en proposant des rencontres avec des chercheurs qui sortent de leur laboratoire et qui viennent parler, de façon directe et accessible, de leurs travaux, de leur métier, de leur passion. Nous voulons en finir avec l’image déformée et fausse qu’on leur colle : des êtres inaccessibles, dans leur tour d’ivoire, vivant sur une autre planète, travaillant sur des sujets incompréhensibles, sans lien direct avec le réel.

 

Nous souhaitons montrer que la recherche en mathématique est une grande aventure et que les mathématiciens sont en réalité de vrais explorateurs et des inventeurs passionnés. Que les qualités premières d’un chercheur sont la ténacité, la soif de connaître et de comprendre, avant même la rigueur. Que l’on peut s’amuser en faisant des maths, se passionner pour elles et même trouver de la joie et du plaisir dans leur compréhension, dans la découverte et la transmission d’idées nouvelles qu’elles permettent de créer. Que les mathématiques ne sont pas que nombres et calculs, mais d’abord et avant tout questionnement sur le monde, création et manipulation de concepts.
Nous désirons montrer que les mathématiques sont en perpétuel mouvement, qu’il existe beaucoup de mathématiciens célèbres autres que Pythagore et Thalès et que l’on a inventé bien plus de mathématiques ce dernier siècle que durant toute l’histoire de l’humanité ! Enfin, que nombre de domaines des connaissances avancent grâce aux travaux des mathématiciens et qu’il reste encore une infinité de choses à découvrir !
Nous cherchons à replacer les mathématiques dans l’Histoire, comme élément d’un patrimoine culturel d’une richesse immense, qui se transmet de générations en générations.
Nous ambitionnons de mettre la science à la portée du plus grand nombre, sans dénaturer son contenu et sa complexité, en mettant en valeur ses aspects universels et permanents, en surprenant par des applications pratiques inattendues voire spectaculaires, en révélant des mondes insoupçonnés car cachés, en exploitant ses aspects ludiques et interactifs, à la mode ou originaux, en utilisant l’esthétique visuelle de certaines de ses formes, en jouant sur des vérités contraires au bon sens commun, mais vérifiables car reproductibles par tous, d’une complexité à tiroir s’adaptant au niveau de tous.

 

Revue de presse 2011 et 2010

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retrouvez ici :